Nouvelle 06 avril 2021

Le préavis de remplacement, un outil pour faire le bon choix d’assurance

"preavis-remplacement"

Grâce à lui, vous saurez si vous gagnez à changer de protection.

En règle générale, on ne change pas d’assurance vie en cours de contrat, mais différentes raisons peuvent vous inciter à le faire.

Reste que remplacer sa police n’est pas une décision qui se prend à la légère. Pour vous aider à faire un choix éclairé, votre conseiller en sécurité financière rédigera pour vous un document important : le préavis de remplacement.

Le nom n’est pas trop sexy, on en convient, mais cela ne doit pas vous rebuter. Il est essentiel de bien lire ce formulaire parce qu’il donne en détail les avantages et les désavantages pour vous de changer ou de modifier votre police

Un document essentiel

Pour le rédiger, il aura besoin que vous lui remettiez une copie du contrat d’assurance que vous détenez déjà afin qu’il puisse comparer de façon objective les éléments de cette police et ceux de l’assurance qu’il vous propose.

En gros, le préavis de remplacement inclut :

  • Les renseignements généraux sur le ou les assurés
  • Les détails concernant l’assurance à remplacer et celle proposée (nom de l’assureur, date d’entrée en vigueur, montant de la prime annuelle, période d’indemnisation, etc.)
  • Les dates d’expiration des clauses d’incontestabilité et de suicide
  • Les motifs du remplacement.

C’est dans cette dernière partie que votre conseiller doit expliquer de façon détaillée et compréhensible en quoi votre assurance ne répond pas à vos besoins et pourquoi il serait approprié de la remplacer. Il doit énumérer ce que vous y gagnez, mais aussi ce que vous y perdez.

Votre conseiller a l’obligation de remplir ce document avant ou en même temps que la proposition d’assurance qu’il soumet à l’assureur pour un nouveau contrat. De plus, il doit vous en remettre une copie au plus tard cinq jours ouvrables suivant la signature de votre proposition d’assurance.

À garder en tête

  1. Souscrire une nouvelle assurance peut être synonyme d’économies. Mais attention, une prime moins élevée signifie peut-être moins de protection. Le nouveau contrat peut aussi vous faire perdre des droits acquis par l’effet du temps. La période de deux ans des clauses d’incontestabilité et de suicide recommencerait par exemple à courir. Il faut donc bien peser le pour et le contre avant de se décider. C’est là où le préavis de remplacement vous sera le plus utile.
  2. En rédigeant ce document, le professionnel doit éviter d’utiliser un langage trop technique. Assurez-vous d’en saisir tous les tenants et aboutissants. Au besoin, demandez-lui des précisions.
  3. Tout ce processus peut vous sembler long et compliqué, mais il est surtout un gage du professionnalisme de votre conseiller. Cela vous garantit qu’il cherche à vous offrir une protection correspondant réellement à vos besoins.
  4. Le préavis de remplacement doit être utilisé pour tous les types de contrats d’assurance individuelle de personne que l’on souhaite remplacer : vie, maladies graves, invalidité, soins de longue durée et maladie.

Enfin, il faut savoir que votre conseiller est aussi tenu de remettre le préavis de remplacement à votre assureur actuel, lequel pourra alors communiquer avec vous pour mieux comprendre les raisons vous incitant à réviser votre couverture d’assurance. Il aura ainsi l’occasion de vous proposer un contrat équivalent, le cas échéant. Vous aurez alors tous les outils en main pour choisir la meilleure option.