Nouvelle 10 janvier 2022

Bien terminer la saison des REER

Vous le savez, le 1er mars 2022 est la date limite de cotisation au REER pour l'année d'imposition 2021. Vous êtes actuellement sur la dernière ligne droite, alors que les demandes des clients ne cessent d’affluer. Vous avez donc au moins deux bonnes raisons de lire les conseils qui suivent.

La Chambre reçoit chaque année de nombreuses demandes d’enquête concernant les REER. Voici quelques exemples d’infractions alléguées :

  • Non-respect du délai d’exécution de la demande
  • Erreur sur le montant à cotiser
  • Non-convenance du placement
  • Ordre exécuté deux fois

Voilà bientôt deux ans que les façons de faire sont chamboulées, la Chambre tient à vous rappeler que la vigilance reste de mise, mais aussi qu’une bonne organisation permet de boucler cette période en toute sérénité. Voici quelques conseils concrets et faciles à appliquer :

  • Se montrer proactif : les clients ne sont pas nécessairement au fait du calendrier. Outre les appels/envois personnalisés, vous pouvez mettre à jour votre boîte vocale et votre signature courriel afin de faire un rappel qu’il est temps de cotiser. L’objectif est de limiter au maximum le nombre de demandes de dernière minute qui sont parfois sources d’erreurs.
  • Rester vigilant : malgré les nombreuses sollicitations que vous recevez, le manque de temps pour les traiter et le stress que cela peut engendrer, votre responsabilité demeure engagée et vous devez respecter toutes vos obligations déontologiques. Prenez le temps de bien informer le client, de vérifier que les limites de cotisation sont bien calculées et que tous les documents sont dûment remplis, notamment. Rappelons également à ce chapitre l’importance de la mise à jour de la connaissance du client : le profil d’investisseur doit être révisé à chaque fois que le client souhaite faire un investissement, afin de vérifier s’il y a eu des changements dans sa situation.

Vous trouverez plus de précisions au sujet de l’ABF et du profil d’investisseur sur InfoDéonto.

  • Tenir ses dossiers à jour : durant cette période particulière des REER, il se peut que les visioconférences s’enchaînent et mettent votre degré de concentration à rude épreuve, c’est pourquoi il demeure important de prendre des notes (ou d’enregistrer la conversation après obtention du consentement du client) et de ne pas se laisser déborder par l’ampleur de la tâche. Nous vous recommandons de prendre une pause entre chaque rencontre. Vous pouvez aussi envoyer un courriel récapitulatif au client afin de vous assurer que vous vous êtes bien compris et que vous êtes d’accord sur la suite des choses.

En savoir plus sur la gestion des dossiers clients

  • Prévoir l’imprévisible : avez-vous un plan B si vous deviez vous absenter en raison d’un accident ou d’une maladie par exemple? En d’autres termes, il est très important de vous assurer qu’une personne pourra traiter les demandes de vos clients en cas d’imprévu.

Relisez notre texte-conseils sur le plan de contingence

  • Guider ses clients vers les bonnes habitudes : l’idéal est de parler du REER toute l’année avec les clients qui ne cotisent pas déjà par versements automatiques programmés afin d’éviter les situations d’urgence et de planifier, autant que faire se peut, certains versements. Comme disent plusieurs conseillers : la saison des REER, c’est toute l’année!

COVID-19 : Quelques conseils du bureau du syndic

Référez-vous à notre foire aux questions et à notre page InfoCOVID-19 pour davantage d’informations en lien avec l’exercice de la profession en ces temps de pandémie.

Vous pouvez également demander à être mis en relation avec un expert en conformité pour échanger sur une problématique particulière en toute confidentialité à l’adresse suivante : info@chambresf.com.