Partager

CSF
A- A A+

Avez-vous les moyens de tomber malade ?

Votre conseiller peut vous aider à protéger vos finances et celles de vos proches en cas de maladie, d’invalidité ou de décès.

Après plusieurs mois de pandémie, bon nombre d’entre nous connaissent déjà des personnes qui ont souffert de la COVID-19 ou en sont même décédées. Cette sombre période pour la santé publique nous ramène brutalement à notre fragilité et à notre mortalité.

Si vous n’y aviez pas pensé jusqu’à maintenant, il serait probablement judicieux de mettre à jour cet aspect de la planification de vos finances personnelles et un conseiller certifié peut vous y aider.

Les produits d'assurance sont nombreux et complexes, il est donc difficile pour un néophyte de se débrouiller seul. Le travail d’un conseiller consiste à passer en revue différents aspects de votre situation personnelle et financière et à vous faire des recommandations. Il pourra également éplucher les contrats proposés en votre compagnie pour que vous en compreniez les différentes options et autres détails parfois très subtils.

Votre conseiller sera notamment amené à aborder trois grands « risques » avec vous : la maladie, l’invalidité et le décès.

• L’assurance invalidité vous permet de continuer de gagner un revenu mensuel si vous vous retrouvez dans l’incapacité de travailler en raison d'un accident ou d'un problème de santé. Ce produit est particulièrement indiqué si vous n'êtes pas couvert par votre employeur ou si vous travaillez à votre compte.

• L’assurance maladies graves, quant à elle, vous verse une indemnité pour couvrir les dépenses liées à un traitement, à l’achat d’équipement ou à des soins infirmiers, par exemple. L’objectif est d’éviter de retirer des sommes de vos économies.

• L’assurance vie a pour objectif de permettre à vos proches désignés bénéficiaires de maintenir leur train de vie advenant votre décès. Ils recevront un montant qui pourra par exemple servir à couvrir vos impôts, vos dettes, vos frais funéraires, etc.

Peut-être avez-vous également besoin de rédiger un testament pour désigner vos successeurs et la personne qui se chargera de liquider votre succession, ou encore le tuteur de vos enfants mineurs. Cela peut se faire auprès d’un notaire, qui pourra par la même occasion établir votre mandat de protection ; ce document permet de choisir une personne pour veiller à votre bien-être et administrer vos biens si jamais vous étiez déclaré inapte.

Il est important de rappeler que le coût d’une assurance n’est pas le seul critère qui doit compter et que la recherche du produit le moins cher peut avoir des conséquences négatives. Grâce à son expertise, sa capacité à vulgariser et une analyse détaillée de vos besoins, le professionnel du conseil financier pourra vous guider vers ceux qui vous conviennent le mieux. Et vous mettre à l'abri des produits mal adaptés ou même des offres frauduleuses, vous évitant ainsi d'avoir de mauvaises surprises en plus des mauvaises nouvelles

À voir aussi

Comment choisir vos assurances sur la vie et la santé ? - AMF

L’assurance contre la maladie, les accidents et l’invalidité – Éducaloi

Décès et testaments – Éducaloi