Partager

CSF
A- A A+

NOUVELLES

AGA de la Chambre : Le changement a commencé

25 octobre 2018

Montréal, le 25 octobre 2018 - Les membres de la Chambre de la sécurité financière (CSF) se sont réunis à Boucherville hier à l’occasion de son assemblée générale annuelle.

Placée sous le signe du dialogue et du renouveau, la journée a été ponctuée de différents ateliers de discussion entourant l’après-projet de loi 141 et l’avenir de la Chambre.

Après une année vécue au rythme de nombreux débats et soubresauts, les choses sont très claires pour Me Marie Elaine Farley, présidente et chef de la direction de la Chambre : « Cela nous force maintenant à nous tourner vers l’avenir en prenant acte du passé pour tirer les conclusions qui s’imposent : il nous faut changer », a-t-elle déclaré.

« Le législateur a renouvelé notre mandat. Il a donc reconnu notre valeur et notre contribution. En somme, il admet que les intermédiaires – et le public –  méritent un système d’autoréglementation dans notre industrie. Nous avons donc l’obligation – collectivement – de lui démontrer qu’il a bien fait de préserver ce modèle », a poursuivi Me Farley.

 

Sous le signe du dialogue et du renouveau

Avec l’humour et la finesse d’esprit qu’on lui connaît, c’est nul autre que Jean-Luc Mongrain qui a joué le chef d’orchestre d’un atelier de réflexion participatif... lequel fut particulièrement animé !

Car force est de constater que tous les participants se sont prêtés au jeu, sans ambages. Avec transparence et conviction, ils se sont exprimés quant aux défis que devra relever leur Chambre pour continuer à accroître son expertise, aux principaux enjeux auxquels eux-mêmes sont confrontés et les gestes concrets qu’ils peuvent poser pour y faire face, ou encore aux différentes façons dont la Chambre devrait agir afin de mieux remplir sa mission de protection du public et de continuer à relever les standards de pratique de la profession.

« Il ne s’agit pas de se dire professionnel pour l’être automatiquement. Il faut une infrastructure pour encadrer le professionnalisme, pour le promouvoir, pour le soutenir et il faut des gens comme vous pour l’incarner. La mission première de la CSF est de protéger le public. Mais, elle le fait en défendant les valeurs du professionnalisme et en fournissant aux membres tous les outils nécessaires pour s’élever au rang de professionnel des services financiers », a rappelé André Di Vita, président du conseil d’administration.

« Il est primordial que votre organisme professionnel obtienne la reconnaissance qui lui est due! Après tout, votre Chambre ne donne-t-elle pas aux consommateurs l’assurance qu’ils obtiendront les meilleurs services ? Ce sceau d’approbation contribue à développer, à maintenir et à préserver la confiance du public envers les services et les conseils que vous offrez », a aussi dit Me Farley.

 

La Chambre a poursuivi l’amélioration de sa performance

Les membres présents ont également pu participer à l’assemblée générale annuelle de la Chambre, durant laquelle les faits saillants et les résultats de l’exercice financier 2017 ont été présentés. 

Bien que l’année 2017 ait été marquée par les débats qui ont précédé l’adoption du projet de loi 141, on note peu d’incidences sur les activités liées à la mission de la Chambre, soit la formation continue, la déontologie et la discipline auprès de quelque 32 000 membres. En fait, la Chambre a poursuivi l’amélioration de sa performance entreprise au cours des dernières années.

Le délai moyen des dossiers en enquête a diminué de 30 % au cours des trois dernières années.

De plus, en 2017, 608 décisions ont été rendues par le syndic de la CSF au terme d’enquêtes effectuées par la CSF. Il s’agit d’une augmentation de près de 50 % comparativement à 2014.

Enfin, les résultats de 2017 montrent une augmentation de 30 % des décisions rendues par le comité de discipline comparativement à 2014, pour un volume similaire de plaintes disciplinaires à traiter.

 

Nominations au conseil

Alain C. Roy a été élu à titre de membre du conseil d’administration par les délégués de l’assemblée.

Les membres du conseil d’administration ont par ailleurs reconduit le mandat d’André Di Vita à titre de président du conseil. Les postes de premier vice-président et deuxième vice-président du conseil sont à nouveau assumés respectivement par Gino-Sebastian Savard et Paulette Legault.

 

À propos de la Chambre de la sécurité financière : www.chambreSF.com

    

Renseignements et entrevues pour les médias :

Priscilla Franken
Conseillère principale aux communications
pfranken@chambresf.com
514 282-5777, poste 2295

Retour