Partager

CSF
A- A A+

NOUVELLES

L’analyse SWOT de votre pratique

17 juin 2020

Carine Monge, LL.L, LL.B, MBA, Directrice des opérations, Corporation de services du Barreau du Québec

Dans l’article précédent, nous avons vu comment appliquer la matrice développée par le stratège Alexandre Osterwalder et le professeur Yves Pigneur : le Canevas du modèle d’affaires.

Cette matrice peut vous aider à présenter et gérer votre pratique de conseiller dans un contexte de transfert (ou non).

Une fois cet exercice terminé, vous aurez décelé les points forts et les points faibles de votre pratique et possiblement identifié des opportunités de croissance et des menaces à surveiller. Vous pourrez répertorier ces découvertes dans un outil de gestion important appelé l’analyse SWOT.

Il s’agit d’un graphique à 4 cadrans similaire à celui-ci-contre : 

 

S (strength/force) : quelles sont nos meilleures ressources?
W (weakness/faiblesse) : que pourrions-nous mieux faire?
O (opportunity/opportunité) : que n’avons-nous pas encore exploité?
T (threat/menace) : quels changements pourraient nous nuire?

Dans chacun de ces cadrans, vous placerez vos « découvertes » en fonction d’une matrice « Valeur p/r Coût/Temps ». Par exemple, si votre CRM vous permet de proposer un service de haute qualité à vos clients, le mot CRM devrait se retrouver dans le haut à gauche du cadran bleu. Et si à l’opposé vous constatez que votre conformité a besoin d’être améliorée, le mot conformité devrait se retrouver en haut à droite du cadran rouge.

Soyons francs, une pratique parfaite n’existe pas! Il y a souvent place à l’amélioration. Et comme on ne peut pas tout faire en même temps, ce petit exercice de catégorisation vous permettra, en complément de votre Canevas du modèle d’affaires, de concentrer vos efforts sur des projets qui apporteront le plus de valeur à votre pratique.

L’analyse interne des points forts et des points faibles de votre pratique devrait faire ressortir des éléments assez similaires à ceux de la pratique d’autres confrères. On devrait y retrouver : CRM, équipe, matériel informatique, processus, conformité, rémunération… Ces points ne seront cependant pas placés pour tous dans le même cadran S ou W et probablement pas non plus à la même place dans la matrice « Valeur vs. Coût/Temps », car ils sont reliés à l’exploitation interne de votre pratique.

Les opportunités et les menaces sont des caractéristiques externes qui vont plutôt être reliées à la capacité de croissance et à la pérennité de votre pratique. Elles sont souvent plus difficiles à identifier dans le « feu de l’action ». Il faut donc prendre le temps d’y réfléchir, surtout si vous pensez transférer votre entreprise. À titre d’exemple, on pourrait penser à une pratique où seuls des produits et services en assurance de personnes ont été proposés aux clients, correspondant au seul permis de pratique du conseiller. Un acquéreur potentiel détenant un permis en assurance de personnes et en épargne collective pourrait trouver cette pratique très intéressante.

Si vous avez un mentor, demandez-lui son opinion sur votre exercice SWOT. Le mentorat est d’ailleurs un excellent « outil » de gestion qui devrait être utilisé davantage dans notre domaine.

Voici quelques sources d’information pour approfondir l’exercice :

Mon prochain article portera sur l’établissement d’un processus pour organiser la relève de votre pratique.

Retour