Nouvelle 13 septembre 2021

La Chambre tournée vers l’avenir

La CSF vous propose un résumé d’une entrevue accordée au Portail de l’assurance par Me Marie Elaine Farley, présidente et chef de la direction de la CSF.

Après les débats sur le projet de loi 141, la Chambre se tourne vers un nouveau chapitre de son histoire pour se consacrer à améliorer ses relations et à changer ses façons de faire pour accomplir sa mission de protection du public.

  • La Chambre s’est rapprochée du terrain avec des comités et des initiatives de collaboration avec ses parties prenantes :
    • « Nous avons invité plus de 150 responsables de conformité à une rencontre consultative en visioconférence avec le syndic, relate la PCD. Nous avons organisé une rencontre pour discuter comment mieux travailler avec les responsables de conformité et augmenter l’efficacité dans le traitement des enquêtes ».
    • « Nous développons un service pour aider les responsables de conformité dans leur supervision de la formation continue des membres ». Ainsi, les cabinets pourront suivre en temps réel les dossiers d’unités de formation continue des conseillers qui y consentent. « Il s’agit d’un projet pour mieux appuyer les responsables de conformité dans leurs responsabilités auprès des réseaux et du public lors des fins de période de formation continue. »  

La Chambre a consolidé ses relations avec l’Autorité qui, au cœur du débat entourant le nouvel OAR en valeurs mobilières, a reconnu la pertinence de notre organisme. L’Autorité signale que sa reconnaissance du nouvel OAR ne modifiera pas le mandat ainsi que les fonctions et pouvoirs de la Chambre.

  • Mettant à profit l’expertise de terrain de la CSF, le Règlement sur les modes alternatifs de distribution est un autre exemple de collaboration fructueuse avec le régulateur.
  • La Chambre a investi dans la refonte de son site et dans sa transformation numérique. Ce virage représente un projet d’ensemble où tous continuent d’apporter leur contribution et leur expertise afin de mieux servir nos publics.
    • La transformation numérique s’est accélérée avec la pandémie.
    • Le comité de discipline de la Chambre tient une centaine d’auditions par année. Ses activités ont quelque peu ralenti au début de la pandémie, mais la majorité des auditions se sont ensuite déroulées en visioconférence.
  • La Chambre s’est affairée à bâtir l’équipe du syndic depuis les importants mouvements de personnel survenus pendant les débats sur le projet de loi 141. Dès son arrivée à la CSF, Gilles Ouimet a entièrement assumé son rôle de syndic et, fort d’une solide expérience, a su insuffler une nouvelle forme de leadership. En intensifiant le travail d’équipe, le syndic a permis en deux ans de diminuer de plus de 50% le nombre de dossiers d’enquête en cours depuis 12 mois ou plus, tout en concrétisant ses intentions d’améliorer les relations avec les responsables de conformité des cabinets.
  • Avec « La voix du client », la CSF a instauré un service aux membres qui se veut plus proactif que réactif. « Nous voulons écouter davantage et répondre au besoin du membre qui nous contacte. Nous voulons saisir les occasions pour comprendre ses besoins, pour mieux le soutenir et faire davantage de formation. »
  • Plusieurs changements ont eu lieu au sein du CA de la Chambre. L’assemblée des membres a élu Alain C. Roy au poste de président du conseil. Il a ainsi remplacé Gino-Sébastian Savard, tandis que Sylvain De Champlain et Anne Côté ont été nommés vice-présidents du conseil. Daniela Altgauzen a été élue représentante de la catégorie d’inscription de représentant en épargne collective, succédant ainsi à Charles Drolet. Jean-Sébastien Jutras a été élu représentant de la discipline de l’assurance de personnes, succédant à Gino-Sébastian Savard. Enfin, Guy Barbeau a été élu représentant de la discipline de l’assurance collective de personnes.

Pour en savoir plus : https://portail-assurance.ca/article/la-chambre-de-la-securite-financiere-se-transforme-pour-gagner-en-efficacite/

/span>