magazine csf ete 2022

PME DOSSIER TRANSFERTD’ENTREPRISE

Le transfert d’entreprise au Québec est nul doute l’un des transferts intergénérationnels d’actifs les plus substantiels de notre époque. Au moment où la plus importante cohorte générationnelle se retire du secteur des PME pour passer le flambeau à la relève, des défis majeurs se dessineront dans la prochaine décennie, et les conseils des professionnels seront essentiels à la pérennité de notre tissu entrepreneurial. Dans ce contexte, la demande d’expertise risque de s’accélérer et les conseillers intéressés par ce secteur d’activité doivent s’y préparer.

On parle aujourd’hui de « repreneuriat » pour décrire les entrepreneurs qui rachètent les activités d’entreprises à vendre d’entrepreneurs cédants.

Selon Statistique Canada, c’est plus de 15 000 entreprises qui changeront de main au Québec cette année seulement. C’est donc environ un propriétaire d’entreprise sur 4 (25 %) qui a l’intention de procéder à un transfert. Et la pandémie aurait doublé les intentions de transfert.

Ce processus pose d’importants défis générationnels sous-estimés qui peuvent compromettre sa réussite, note Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT). Le fossé est d’autant plus important que plus de 80 % des PME sont des entreprises familiales. Une variable est souvent négligée : la difficulté de faire le lien, la jonction, entre les cédants et les repreneurs. Dans une enquête produite par Familles en affaires – HEC Montréal, on constate que « la succession est le principal défi auquel se voit confrontée une entreprise familiale ».

Deux chiffres de cette enquête sont extrêmement révélateurs :

— 43 % des firmes familiales ne possèdent aucun plan de succession ;

— 30 % ne comptent que sur un plan informel.

De nombreux propriétaires-dirigeants sous-estiment la complexité du transfert d’entreprises familiales et cela peut mener à des échecs rendant les PME vulnérables et provoquant aussi des conflits entre les membres des familles impliquées.

Depuis cinq ans, 52 000 transferts d’entreprise ont été réussis au Québec mais, fait inquiétant, il s’agit seulement du tiers de tous les transferts d’entreprise, les autres ayant échoué.

Notre dossier sur la question vous permettra de vous sensibiliser à l’importance de bien connaître ses clients et leurs entreprises de même qu'au rôle de plus en plus grand joué par les femmes en matière de repreneuriat ces dernières années. Aussi, comme les questions fiscales sont devenues incontournables, les services d’un allié, expert reconnu en fiscalité, seront un élément clé du succès d’un transfert d’entreprise. Enfin, grâce à votre expertise et votre vision d’ensemble, votre intervention est plus que jamais nécessaire pour accompagner les entrepreneurs dans la réussite de leur succession. La suite vous appartient.

Aider les entrepreneurs à mieux planifier leur succession

 

Le Québec vit une grande période de transfert d’entreprise, mais beaucoup d’entrepreneurs négligent la préparation de cette opération, au risque de devoir fermer leur PME. Les professionnels du conseil financier peuvent aider à contrer ce problème.

En savoir plus

L'avenir doré du repreneuriat féminin

 

Longtemps mises à l’écart des projets de transfert d’entreprise, les femmes s’y taillent de plus en plus souvent une place à la hauteur de leurs ambitions. Cette dynamique devrait s’accélérer au cours des prochaines années.

En savoir plus

Les répercussions fiscales du transfert d'entreprise

 

La planification fiscale constitue un élément clé du transfert d’entreprise. Prendre les bonnes décisions au bon moment peut engendrer de grandes économies d’impôts et de taxes. C’est le cas, par exemple, avec l’exonération cumulative des gains en capital.

En savoir plus