Partager

CSF
A- A A+

« Si la CSF disparaît,
Tout le monde y perd.
Personne y gagne. »

La CSF a été créée pour renforcer la protection des consommateurs de produits et services financiers. Ses 32 000 membres ont à cœur l'intérêt et la santé financière des millions de Québécois qu'ils conseillent.

La CSF agit comme un organisme professionnel pour les conseillers en services financiers. Ses membres œuvrent dans un domaine spécialisé et complexe qui nécessite de solides connaissances. Ils sont responsables de leurs actes et, tout comme au sein d'un ordre professionnel, seuls les pairs sont en mesure de bien évaluer la pertinence de leur travail.

La CSF contribue à établir un environnement financier robuste qui inspire confiance aux consommateurs. Elle veille au développement professionnel, à la formation continue et à la conformité de ses membres. Tout cela fait en sorte qu'en professionnels responsables, les conseillers placent l'intérêt du public avant leur intérêt personnel.

  • Ce que les consommateurs de produits et services financiers risquent de perdre
    • Un organisme professionnel dont la mission première est de protéger les investisseurs et épargnants québécois
    • Un organisme professionnel qui voit à ce que l’intérêt du client passe avant tout.
    • Un organisme professionnel qui veille à la formation, la déontologie et la discipline de ses membres, au même titre qu’un ordre professionnel
    • Un organisme professionnel qui voit au maintien du plus haut degré d’intégrité et de professionnalisme de ses membres
    • Un organisme professionnel qui favorise et soutient les pratiques exemplaires
    • Le seul organisme au pays qui encadre plusieurs disciplines liées aux finances personnelles, assurant ainsi une meilleure cohésion dans l’application des règles
    • Un organisme performant qui ne coûte rien aux contribuables
    • Un organisme professionnel géré au Québec et au service des Québécois
    • Une expertise unique au pays
  • Ce que les 32 000 conseillers membres de la CSF risquent de perdre
    • Leur statut professionnel
    • Les avantages d’un organisme d’autoréglementation fonctionnant sur le modèle d’un ordre professionnel
    • Leur droit de parole quant à l’évolution de leur profession
    • Leur droit inaliénable d’être jugés par des pairs siégeant au comité de discipline
    • Leur implication dans l’établissement des règles de déontologie
    • Leur implication au sein du conseil d’administration et du comité de discipline
    • Les programmes de formation continue élaborés par des pairs
    • Une infrastructure autonome et indépendante
    • Un organisme qui contribue à maintenir la confiance des consommateurs envers les professionnels des services financiers
    • Un organisme de proximité qui comprend leur réalité et celle de leurs clients
    • Un organisme qui fait évoluer positivement les perceptions qu’ont les consommateurs à l’égard des conseillers et de la profession

Partagez cet article