Partager

CSF
A- A A+

Historique

Tous unis par une même idée

Depuis 1905, des milliers d’individus du secteur de la distribution de produits et de services financiers se sont investis bénévolement dans le développement de leur identité professionnelle. Au fil des ans, le nom de leur regroupement a certes changé, mais l’idée et les valeurs qui les ont inspirés sont demeurées les mêmes. Si aujourd’hui la population québécoise peut compter sur des professionnels certifiés, compétents, éthiques et indépendants, c’est grâce à eux, à leurs valeurs et à leurs regroupements.

Plus de cent ans d’histoire

1905

Les bénévoles des associations régionales de Québec et de Montréal donnent la première impulsion à l’Association des assureurs vie du Canada (AAVC).

1959

Dans la foulée de la Révolution tranquille, les assureurs-vie se donnent une organisation québécoise. D’un commun accord, l’Association des assureurs vie du Canada et le regroupement de dix-huit associations sous forme de fédération créent l’Association provinciale des assureurs-vie du Québec.

1979

L’Association provinciale des assureurs-vie du Québec devient une association de membres. Le gouvernement du Québec confirme officiellement, par acte d’agrément, le mandat de l’association pour les 5 300 membres qui y adhèrent volontairement.

1989

Le gouvernement confie l’encadrement de la pratique à l’Association des intermédiaires en assurance de personnes du Québec, l’organisme successeur de l’Association provinciale des assureurs-vie du Québec. Il étend son mandat aux 15 000 individus qui pratiquent et rend l’adhésion obligatoire.

1999

La Chambre de la sécurité financière succède à l’Association des intermédiaires en assurance de personnes du Québec. Le gouvernement lui ajoute la responsabilité d’encadrer les représentants d’exercice restreint en valeurs mobilières et la plupart des planificateurs financiers.

2009

Par l’entrée en vigueur de la Loi modifiant la Loi sur les valeurs mobilières, les représentants en épargne collective, en plans de bourses d’études et en contrats d’investissement ne sont plus assujettis à la Loi sur la distribution de produits et services financiers, mais désormais à la Loi sur les valeurs mobilières.

Par l’effet de cette loi, la CSF n’encadre plus les représentants en contrats d’investissement, mais maintient néanmoins l’encadrement des représentants en épargne collective et en plans de bourses d’études en matière de formation continue obligatoire, de déontologie et de discipline.