Articles intéressants

Quand vos obligations mènent à la satisfaction de vos clients

« Quand vos obligations mènent à la satisfaction de vos clients » , magazine Sécurité financière, vol. 38, no 1, janvier-février-mars 2013, p. 19-22.

Signer hors de la présence de son client : une pratique illégale!

« Signer hors de la présence de son client : une pratique illégale! », magazine Sécurité financière, vol. 34, no 3, juin-juillet-août 2009, p. 25.

Signer, c'est sacré!

« Signer, c'est sacré! », magazine CSF, vol. 41, no 2, juin 2016, p. 8-9

Share

CSF
A- A A+

MANDAT

Un mandat peut être défini comme un accord, verbal ou écrit, par lequel un client confie à son représentant la responsabilité d’exécuter une tâche définie, et qui lie les deux parties. Le mandat permet de circonscrire les attentes et les engagements de chacune des parties. Il doit être clair et déterminer adéquatement la portée du travail requis par le représentant pour répondre aux besoins et attentes de son client. Le mandat constitue en fait le point de départ du développement d’une relation de confiance durable et profitable entre le représentant et son client.

C’est lorsque le représentant formule les objectifs de son client qu’il peut délimiter son mandat. Cette étape lui offre la meilleure occasion d’établir et de clarifier la nature et l’étendue des services qui seront rendus à son client et de faire ressortir son rôle et sa valeur.

Peu importe la discipline dans laquelle il exerce, le représentant doit tenir son client informé de l’état d’exécution du mandat reçu et l’aviser s’il ne peut continuer ce mandat selon les termes qui y sont énoncés. Il doit s’acquitter du mandat avec prudence et diligence – c’est pourquoi il ne doit jamais sous-estimer l’importance et la pertinence de bien le définir avec son client, en tenant compte de ses limites et de ses connaissances. Le représentant qui n’est pas suffisamment préparé ou qui ne dispose pas de tous les moyens requis pour entreprendre ou poursuivre le mandat doit voir à obtenir l’aide nécessaire.

De plus, à titre de mandataire de son client, le représentant doit toujours travailler dans le meilleur intérêt du client. Il doit également agir avec honnêteté et loyauté.

Bien que le mandat écrit ne soit pas obligatoire, sauf en assurance collective et en planification financière, mettre par écrit l’accord conclu avec son client constitue une bonne pratique.

Assurance et planification financière
Épargne collective et plans de bourses d’études