Articles intéressants

L'encadrement par la Chambre : une valeur ajoutée

« L'encadrement par la Chambre : une valeur ajoutée », magazine Sécurité financière, vol. 36, no 4, septembre-octobre 2011, p. 14.

Vendre ou acheter une clientèle : connaissez-vous vos obligations déontologiques?

« Vendre ou acheter une clientèle : connaissez-vous vos obligations déontologiques? », magazine Sécurité financière, vol. 36, no 3, juin-juillet-août 2011, p. 17-18.

Sollicitation et représentation : se vendre en toute conformité

« Sollicitation et représentation : se vendre en toute conformité », magazine Sécurité financière, vol. 36, no 3, juin-juillet-août 2011, p. 34-35.

Testament et mandat : rappel des pouvoirs exclusifs du notaire

« Testament et mandat : rappel des pouvoirs exclusifs du notaire », magazine Sécurité financière, vol. 30, no 6, décembre 2005, p. 24-25.

Mise en garde : vos recommandations pourraient vous coûter cher!

« Mise en garde : vos recommandations pourraient vous coûter cher! », magazine Sécurité financière, vol. 30, no 1, février-mars 2005, p. 28-29.

Que doit contenir votre carte professionnelle?

« Que doit contenir votre carte professionnelle? » , magazine Sécurité financière, vol. 36 no 5, novembre-décembre 2012, p. 10-13.

L'achat d'une clientèle

« L'achat d'une clientèle » magazine Sécurité financière, vol. 36, no 3, juin-juillet-août 2011, p. 19-21.

Règles sur les cartes professionnelles et les autres représentations

« Règles sur les cartes professionnelles et les autres représentations », publié par l'Autorité des marchés financiers, juillet 2013.

Loi anti-pourriel : attention à vos courriels

« Loi anti-pourriel : attention à vos courriels », magazine Sécurité financière, vol. 38, no 1, janvier-février-mars 2013, p. 24-26.

Trouver (et garder) l’assistant de vos rêves

« Trouver (et garder) l’assistant de vos rêves », magazine CSF, vol. 41, no 2, juin 2016, p. 18-19

Votre clientèle est votre fonds de retraite ?

« Votre clientèle est votre fonds de retraite ? » vol. 41, no 2, juin 2016, p. 16-17

Share

CSF
A- A A+

OBLIGATIONS GÉNÉRALES

Les activités professionnelles du représentant doivent être exercées avec compétence et intégrité afin d’inspirer au public le respect et la confiance. Quant à la conduite du représentant, elle doit en tout temps être empreinte de dignité, de discrétion, d’objectivité et de modération. Les règles déontologiques applicables au développement des affaires, notamment à la publicité et aux sollicitations, servent à préserver l’image et la crédibilité de la profession.

L’exercice de la profession débute bien avant de nouer des relations avec des clients. En effet, il est légitime de chercher à promouvoir ses produits et ses services pour attirer la clientèle. Pour ce faire, le représentant peut avoir recours à différentes formes de représentations écrites ou verbales, telles qu’un site Web, un profil sur un réseau social comme Facebook ou LinkedIn, un blogue, le télémarketing, une brochure ou une carte professionnelle.

Les moyens utilisés par le représentant pour développer ses affaires doivent respecter certaines règles visant à assurer son intégrité; elles sont détaillées dans la présente section. La règle d’or en matière de représentations est qu’elles ne doivent pas être incomplètes, fausses, trompeuses ou susceptibles d’induire en erreur.

S’afficher comme membre de la CSF

La CSF a pour mission la protection du public. Elle encadre les représentants, qui sont ses membres, sur le plan déontologique et disciplinaire, et elle s’assure qu’ils suivent la formation continue obligatoire.

Le représentant peut mentionner à ses clients qu’il est membre de la CSF et qu’il est encadré par celle-ci en utilisant le logo prévu à cet effet. Toutefois, il ne doit pas laisser entendre que la CSF recommande ses services en particulier.

La qualité de membre est liée au maintien d’un certificat ou d’une inscription valide. Si le représentant ne se conforme pas en tout temps aux obligations qui y sont rattachées, son droit de pratique pourrait être suspendu ou révoqué et il ne serait alors plus membre de la CSF. Le représentant peut inviter ses clients à consulter le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer, tenu par l’Autorité des marchés financiers (l’Autorité), pour démontrer qu’il est autorisé à exercer sa profession.